Les changements environnementaux en Méditerranée sur les systèmes côtiers, Medecc (3)

Les risques

Venise “Acqua Alta” de novembre 2019
  • Le littoral méditerranéen est plus vulnérable à l’élévation du niveau des mers que les autres littoraux, parce les faibles marées ont conduit à construire et à s’établir très près de la côte.
  • Le trait de côte recule et c’est amplifié par la réduction des flux sédimentaires, elle-même reliée aux barrages sur les fleuves et aux sécheresses accrues.
  • Le risque est important pour les habitants, très nombreux sur le littoral, mais aussi pour notre héritage culturel.
  • L’intensification de l’urbanisation et l’augmentation de la population, au sud et à l’est, sont des facteurs aggravants

Les mesures d’adaptation

  • Protéger les infrastructures et de l’héritage culturel proches de la côte
  • Protéger les écosystèmes côtiers (dunes, lagunes, delta, zones humides) qui sont des bons remparts contre le retrait du trait de côte
  • Privilégier les méthodes douces basées sur la nature plutôt que les méthodes dures (digues)
  • Protéger et restaurer les champs de posidonies
  • Reboiser les hauts de vallées pour favoriser la pénétration de l’eau dans le sol
  • Réduire l’artificialisation des basses vallées et du littoral