Le biome tropical s’étend approximativement entre les deux tropiques, du tropique du Cancer (23°N) au tropique du Capricorne (23°S). Il rassemble en fait plusieurs biomes tropicaux, la forêt tropicale humide, la forêt tropicale décidue, la savane, la steppe et le désert selon un gradient de précipitations décroissantes, qui est approximativement orienté de l’équateur vers les tropiques. Dans le biome équatorial humide, il n’y a pas ou peu de saison sèche; la forêt décidue est principalement composée d’arbres décidus qui perdent leurs feuilles pendant la (ou les) saison(s) sèche(s). La forêt tropicale est bordée par la savane qui est composée de hautes graminées et d’arbres en proportions variables selon la quantité de pluie qu’elle reçoit. La steppe tropicale est composée d’herbacées et d’arbustes qui se raréfient quand les précipitations moyennes décroissent. Quand elle tombent en dessous de 50 mm (par exemple au Sahara), il fait trop sec pour la plupart des espèces végétales à l’exception de plantes bien adaptées à la sécheresse comme les plantes grasses (agaves, yuccas, cactus). A l’opposé, le biome forêt tropical contient une extrême diversité de plantes et d’animaux. Malheureusement elle est en constante régression à cause du déboisement pour gagner en terres agricoles et pour permettre aux villes de s’étendre.